FormaCbat

Formations - Consulting - Conseil - Expertise - Coaching d'entreprise

Nos méthodes permettent d’assurer une participation et un intérêt constants :

La formation des adultes consiste à amener un groupe d’adultes volontaires d’une situation existante à une situation finale, via un processus délibéré et conscient, à l’aide d’une pédagogie, de techniques et d’outils adaptés. Atteindre les objectifs pour développer les compétences.

L'apprenant à la fin du parcours doit-être capable de gérer en autonomie son poste de travail.

Le choix pédagogique est guidé par le principe de mémorisation et d’engagement de la personne. En effet, normalement, on retient : 

          10% de ce que l’on lit          

        20% de ce que l’on entend        

      30% de ce que l’on voit      

    50% de ce que l’on entend et voit    

  70% de ce que l’on dit ou de ce que l’on écrit  

90% de ce que l’on fait soi-même

 

En tout temps, mais particulièrement avec des adultes, une relation pédagogique est plus efficace lorsque le formateur et les participants sont en mesure de communiquer entre eux, de travailler ensemble et de se seconder dans la réalisation d’un travail unanimement accepté.

Nos méthodes pédagogiques

  • Méthode active ou de découverte

Le formateur crée un scénario pédagogique avec du matériel qui permet d’utiliser les essais, les erreurs et le tâtonnement pour apprendre. Il mobilise l’expérience personnelle de l'apprenant ou celle d’un groupe d’apprenants pour apprécier la situation et résoudre le problème avec leurs moyens. Le travail intracognitif et le travail co-élaboratif entre pairs sont favorisés. Cette méthode suit l’enchaînement suivant : faire faire à l'apprenant, faire dire à l'apprenant puis le formateur reformule.

  • Méthode interrogative ou maïeutique

L'apprenant est reconnu comme possédant des éléments de connaissance ou des représentations du contenu à acquérir. A l’aide d’un questionnement approprié, le formateur permet à l'apprenant de construire ses connaissances par lui-même ou de faire des liens et de donner du sens à ces éléments épars. L'apprenant ou un groupe d’apprenant est incité à formuler ce qu’il sait, ce qu’il pense, ce qu’il se représente, favorisant ainsi le conflit socio cognitif.

  • La méthode interrogative

La méthode interrogative permet aux participants  de découvrir par eux-mêmes des contenus nouveaux.  Le formateur transmet  un savoir à travers des questions qui permettent aux participants de réfléchir et de trouver des réponses pertinentes. Il utilise la reformulation pour s’assurer de la bonne compréhension mutuelle et pousser les participants à aller jusqu’au bout de leurs idées.

  • La méthode démonstrative

Dans la méthode démonstrative, les participants apprennent par la pratique. Elle se base sur des exercices. Le formateur « fait » : il montre l’exercice à réaliser à vitesse normale, puis, il décompose chaque étape de la démonstration et enfin, détaille les points clés de la démonstration. Le formateur « fait faire » par le participant ce qu’il vient de montrer. Le formateur « refait » avec le participant pour corriger les incompréhensions et les maladresses. Au cours de la démonstration, il est impératif que le formateur utilise les outils qui seront à la disposition du participant sur son lieu de travail d'ou l'importance pour l'apprenant d'avoir son PC portable dont le paramétrage sera adapté à son poste ou son secteur d'activité.

 

  • La méthode applicative

Dans la méthode applicative, les participants mettent en œuvre ce qu’ils viennent d’apprendre. Elle utilise des exercices, des études ce cas, des jeux adaptés, des jeux de rôles, des simulations. Le participant « applique ». Le formateur explique oralement le travail à faire, puis il l’écrit au tableau ou distribue un document récapitulatif afin de permettre à chacun de s’y référer à tout moment. Il indique le temps donné pour réaliser le travail. Pendant le temps de travail des participants, le formateur reste à leur disposition pour répondre aux questions. Il veille à la participation de tous. Lorsque le travail est terminé, le formateur fait procéder à l’analyse de ce qui a été produit, par les participants ayant effectué le travail, puis par le reste du groupe. Ils examinent ce qui a été réussi, ce qui n’a pas été réussi, les possibilités d’amélioration. Le formateur fait la synthèse des principaux points mis en valeur par le travail réalisé. Il est important de ne pas laisser le participant travailler seul pour éviter qu’il porte seul la responsabilité d’un éventuel échec.

  • Apprentissage par projet

Méthode  qui  consiste  à  concevoir  et  à  mettre  en  œuvre  un  projet  concret  assez  complexe  intégrant  les  compétences  acquises  dans  un  ou  plusieurs  cours.  C’est  un  processus  systématique d’acquisition et de transfert de connaissances au cours duquel l’apprenant  anticipe, planifie  et  réalise  –  seul  ou  en  équipe  et  sous  la  supervision  du formateur  -  une  activité  observable qui résulte en un produit fini évaluable.

  • Le brainstorming

Il consiste à faire s’exprimer le groupe, le plus librement possible, sur un sujet donné. Le formateur indique et inscrit au tableau le sujet sur lequel il fait s’exprimer les participants. Il laisse un temps de réflexion au groupe. Puis il invite les participants à s’exprimer de manière synthétique. Le formateur note tout ce qui est dit au tableau et remercie l’auteur. Il supprime ensuite les doublons, opère les regroupements possibles, et écarte, avec l’accord du groupe entier, les idées qui ne seraient pas en rapport avec le sujet proposé. Enfin le formateur met en lumière les connaissances possédées, les complète et en tire les conclusions générales ou les règles d’apprentissage.

  • Jeu de rôle

Méthode  qui  consiste  à  demander  à  un  ou  plusieurs  participants  de  jouer  chacun  un  rôle (improvisé ou préparé) mettant en scène une situation de vie, une situation de travail, un fait historique,  une  problématique,  etc. dans  le  but  d’appliquer  des  concepts  fondamentaux  à une situation concrète.

  • Mise en situation :

Méthode  qui  consiste  à  placer  les  participants  dans  une  situation  d’apprentissage  qui  se rapproche  d’une  situation  réelle  de  travail  et  qui  fait  appel  aux  acquis  et aux  expériences personnelles dans le but de mettre en pratique une compétence. La simulation consiste à combiner les caractéristiques de l’étude de cas à celle du jeu de rôle. La situation de travail est définie et analysée de même que les rôles de chacun des apprenants. Chacun joue un rôle professionnel qu’il serait appelé à vivre dans «la vraie vie».

  • Recherche documentaire ou sur Internet: 

Méthode qui consiste pour l’apprenant à effectuer une recherche dans la documentation existante (monographies, revues spécialisées, journaux, etc.) ou sur Internet dans le but de réunir  et  d’organiser  des  informations  dans  un  domaine  spécifique  ou  au  regard  d’une problématique particulière.

  • L’évaluation

Un diagnostic est posé sur les savoir-faire, sur les acquisitions, sur les difficultés  rencontrées.  L’évaluation est un moyen de faire évoluer les participants.

 

Bien des méthodes qui privilégient la participation active de l'apprenant. Il n'est plus spectateur, comme dans un cours magistral mais bien acteur de sa formation.

« Un bon formateur a ce souci constant : apprendre à se passer de lui » (André Gide)